sortir

12e Festival Jazz à Saint-Germain-des-Prés au Madison Hôtel

Du quartier Latin au Jardin du Luxembourg, de la place St Sulpice à la rue de Seine, tout au long de l'année, il est question d'art et de culture.

Du 20 mai au 3 juin 2012, c'est au rythme du Festival Jazz à Saint-Germain-des-Prés que battra le cœur de ce prestigieux quartier de Paris, berceau de la musique jazz. 

Une très belle occasion de sortir à Paris avec de nouveaux amis célibataires ! 

Rencontrez-vous sur le réseau amical de loisirs www.meetinggame.fr et profitez de cet évènement pour passer une bonne soirée entre amis !

Rencontrez des célibataires pendant un festival de jazz à Paris

Ce festival de jazz offre une opportunité musicale superbe pour les amateurs de jazz de trouver d'autres mélomanes et amateurs !

Participant au charme et à l'esprit de Saint-Germain-des-Prés, Le Madison Hôtel sera l'écrin chic et cosy de deux événements majeurs de cette 12e édition du Festival placée cette année sous le signe du piano : avec le Paul Lay Trio et l'exposition des photographies de Alexandra Stefanakis « Couleurs du Jazz » ça va swinguer tout l'été au 143 boulevard Saint-Germain !  

Rendez-vous autour de minuit avec le PAUL LAY TRIO le jeudi 24 mai 2012 de 23h à 1h pour un after jazz piano-trombone-sax. Un grand moment en perspective avec ce jeune pianiste-compositeur au palmarès remarquable.

Lauréat de plusieurs concours internationaux, notamment du Piano Jazz Martial Solal en 2006, du concours de Montreux en 2007, ou encore du prix national du Soliste de Jazz de la Défense, Paul Lay a eu l'occasion de travailler avec Joey Baron, Marc Johnson, Archie Shepp, Michel Portal, Marc Ducret, Louis Sclavis. 

Les icônes du jazz sous l'objectif d'Alexandra STEFANAKIS seront de la soirée à travers l'exposition « Les Couleurs du Jazz » présentée en exclusivité du 16 mai au 30 août 2012 au Madison Hôtel.

Réalisées à la gomme bichromatée et rehaussées à l'encre, les œuvres de cette photographe plasticienne, lauréate des prix Polaroid et Synergie du reportage en 1983, rythment de couleurs l'univers des artistes qu'elle admire.  

Tel un clin d'œil aux nouvelles technologies de l'image, ce travail, réalisé en 1996 et revisité au goût du jour pour l'occasion, traduit le sentiment du ressenti à l'écoute d'une œuvre dont elle tire le portrait du compositeur.

« La nuit couleurs jazz : Bleu, esprit de connaissance, Rouge, jeu de la passion, Vert, cri de lumière, Brun, fait swinguer la note, Jaune, joue le set comme si c'était le dernier, Orange, s'évade au loin du souvenir de l'amour divin » Alexandra Stefanakis.