Fêtes médiévales de Juillet en Mayenne

L’histoire des Fêtes médiévales de Sainte-Suzanne remonte aux années 1965 quand des bénévoles Suzannais se lancent dans un pari audacieux et créent un son et lumière dans la cour du château.

GRANDES FÊTES MÉDIÉVALES DE SAINTE-SUZANNE : 9 ET 10 JUILLET 2011 2ÈME ÉDITION « MESTIERS ET FESTOYANCES »

Horaires

Samedi 9 juillet : de 14h00 à 18h30

Dimanche 10 juillet : de 10h00 à 18h30

Spectacle « 1439 : le Mystère de la Recouvrance de Sainte-Suzanne » : Vendredi 8 et Samedi 9 juillet au soir, début à 22h00 (durée 1h30)

Histoire de l''évènement

L’organisation de cet événement se transforme en une véritable aventure humaine ; les femmes s’évertuent à confectionner des costumes, les jeunes apprennent des danses folkloriques, les hommes transforment la cour du château pour que le spectacle soit le plus grandiose. La réussite du projet est telle que la décision est prise d’organiser dès l’année suivante les premières fêtes médiévales. Les rues et les ruelles se remplissent le temps d’un week-end pour présenter de manière ludique la vie à Sainte-Suzanne au Moyen Age. Pendant plus de trente années elles sont le rendez-vous incontournable des visiteurs et surtout des Suzannais pour qui cet évènement constitue l’occasion de rencontres et de partages. Abandonnées en 1998, elles reprennent vie 11 années plus tard grâce au soutien d’une nouvelle municipalité, très impliquée dans l’animation locale, et l’émergence d’une nouvelle association, Médiéville 53. La première édition est lancée en juillet 2009 et rassemble, comme avant, de nombreux Suzannais.

Présentation du lieu, Sainte-Suzanne

Située entre Laval et Le Mans, Sainte-Suzanne est un petit bijou médiéval qui compte désormais parmi les Plus Beaux Villages de France. Perchée sur son éperon rocheux, la « Perle du Maine » domine les alentours et étonne les visiteurs par sa singularité. Sa position stratégique et la qualité des personnages qui y ont évolué ont fait d’elle le témoin privilégié des grandes périodes de l’histoire. D’un dolmen millénaire au château ayant appartenu à un confident du bon roi Henri, en passant par le camp témoin du siège infructueux de Guillaume le Conquérant, le village et ses proches alentours arborent aujourd’hui encore de nombreuses traces de ce riche passé.

Présentation de la 2ème édition

Mestiers et festoyances seront les deux mots-clefs pour ouvrir les portes de la cité les 9 et 10 juillet 2011. Des animations totalement nouvelles par rapport à 2009, couvriront la totalité de la cité intra-muros : cour du château, parc du manoir, place Hubert II de Beaumont, jardins et espaces privés, rues et ruelles, cours et courettes…

Une journée de 1439...

Imaginons le XVe siècle. La vie est dans la rue : on va d’échoppe en échoppe et on regarde, on observe… et on participe... Beaucoup de « mestiers » seront présents : l’art du tonnelier, de l’orfèvre, de l’émailleur, du tailleur sur pierre. Vous observerez, mais vous pourrez aussi vous initier. Un forgeron qui fabrique son briquet à silex, sa pointe de flèche ou son bougeoir…L’ébéniste qui termine son meuble, le charpentier qui travaille avec sa bisaiguë (qu’est-ce que c’est ?...) ou le tourneur qui utilise son tour à perche…Vous pourrez vous initier avec vos enfants à construire le village en torchis.

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire