Le Havre

Idées de sorties et loisirs pour célibataires sur Le Havre. Retrouvez vous sur meetinggame.fr pour rencontrer des personnes qui partagent les mêmes affinités que vous.

La Normandie se visite à Deauville

Du 23 avril au 30 octobre, la Normandie se visite à Deauville !

La Normandie se visite à Deauville

Douze villes ont répondu avec enthousiasme à cette exposition normande, novatrice et collective !

Chaque ville sera matérialisée par un très grand cube coloré – de 3 mètres de côté et 2,50 m de haut ! - au design original disposé en ville. Il sera habillé de textes bilingues conçus par les communes, comprenant des informations détaillées sur leurs principales caractéristiques et atouts, et d’une liste de leurs onze mots préférés. L’aspect touristique sera appuyé par l’ajout de flash codes* permettant une connexion à un contenu internet.

L’installation audacieuse dans un site urbain accentue une démarche ludique, offrant une déambulation de cube en cube à la découverte de la Normandie. Les cubes sont disposés de façon à reproduire la carte de la Normandie. Quelques minutes suffisent pour aller de Caen à Cherbourg, à pied ou en vélo et la Normandie se visite en deux heures !

Tout au long de l’exposition à ciel ouvert à ciel ouvert, les villes iconisées seront le pivot d’animations thématisées.

- Le 23 avril (de 10h30 à 16h30), jour de l’inauguration : des démonstrations de savoir faire artisanaux et régionaux se dérouleront autour des cubes.

- Le 25 juin célèbrera la musique avec des groupes venus de chaque ville (de 15h à 19h).

- Le 25 septembre (de 10h30 à 13h30) inscrira des manifestations culinaires typiques de chaque agglomération pour participer à la nouvelle fête nationale de la gastronomie.

L’exposition se visite du 23 avril au 30 octobre en accès libre. Un plan pour parcourir La Normandie à Deauville sera disponible à l’Office de Tourisme.

CETTE MANIFESTATION EST SOUTENUE PAR LA REGION BASSE-NORMANDIE DANS LE CADRE DU LABEL HAPPY BIRTHDAY NORMANDIE.

Avec / Alençon, Bayeux, Caen, Cherbourg, Evreux, Falaise, Fecamp, Le Havre, Le Mont St Michel, Lisieux, Rouen, Saint Lô

LES ANIMATIONS AUTOUR DES CUBES

CHERBOURG INVITE LE DREKNOR

Le Dreknor, drek comme drekki (mot norrois désignant un dragon) et nor comme Normandie, est né de l’idée de Marc et Nathalie Hersent. Ces deux Cherbourgeois se sont lancés dans l’incroyable aventure de construire un bateau - « le plus beau » comme dira Marc - représentatif de l’histoire et du patrimoine maritime dont la Normandie est issue.

Le Dreknor a été labelisé Bateau d’Intérêt Patrimonial par la Fondation du Patrimoine Maritime, le 11 juin 2009. Il accostera Quai des visiteurs dans le Bassin Morny. http://www.dreknor.fr/

LISIEUX INVITE ERIC OTHON, SCULPTEUR SUR BOIS

Éric Othon appartient à cette catégorie rare d’artistes-artisans qui savent tout faire en matière de restauration. À la fois ébéniste, sculpteur sur bois et tailleur de pierre, il utilise des matériaux anciens récupérés, dans l’esprit des architectures originales. Il lui arrive même de reconstituer de nouveaux décors qui s’intègrent avec une telle vérité aux édifices anciens qu’on est loin de soupçonner qu’ils ne sont pas d’origine. Artiste passionné par le patrimoine, il a été formé à l’Institut Magne à Lisieux où il a passé un CAP d’ébéniste en deux ans. À cette époque, il a commencé à s’intéresser à la sculpture en exécutant le fac-similé d’un meuble normand, avant de s’orienter sur le monumental et la sculp-ture extérieure. Après un passage au village Guillaume-le-Conquérant de Dives-sur-Mer, Éric Othon a trouvé un point de chute à Saint-Martin-de-Mailloc. Sa maison reflète son goût pour le patrimoine et l’utilisation des matériaux anciens. Au titre de ses plus remarquables références, on peut citer la sculpture d’une façade à Anfreville, des portes à Hérouvillette, une belle façade médiévale à Dives-sur-Mer ou un manoir à Valsemé.

http://www.metiersdartpaysdauge.fr

FECAMP PROPOSE UN ATELIER DE CHARPENTE DE MARINE AVEC ISMM AFDAM, LES VOILES DE L’ESPOIR

Les membres de cet atelier d’insertion proposeront des démonstrations interactives : le public pourra manier les outils et travailler le bois.

Le monde de l'AFDAM, c'est la mer, ses deux voiliers, Tante Fine et Mil'Pat, le patrimoine maritime et le renouveau du chantier naval. Avec animateurs, formateurs et organismes d'insertion, le but est d'organiser des journées de découverte et des formations. L'association Les Voiles de l'Espoir a des actions locales et régionales, mais également nationales en participant à des fêtes navales, et une portée internationale dans le cadre du programme européen jeunesse.

ISMM AFDAM, Les voiles de l’espoir http://www.ismm-afdam.com/association.html.

EVREUX INVITE STEPHANE VAN THORNOUT

Pour une dégustation de cidre et jus de pomme à chair rouge, un produit nouveau de sa production.

http://www.croqueursdepommes14.com/

ALENÇON VOUS INVITE A DEGUSTER SES PRODUITS LOCAUX

FALAISE INVITE VILLEMAIN, TAILLEUR DE PIERRE

Une démonstration de taille de pierre par l’entreprise Villemain, une des plus importantes entreprises de taille de pierre, basée à Orléans. Elle travaille sur la restauration du château de Falaise.

ST LO INVITE BRUNO DUFOUR COPPOLANI,

Soixante-cinq ans après sa destruction et sa reconstruction hâtive, la ville de Saint-Lô commence à se réconcilier avec elle-même grâce à un programme hardi de rénovation de son centre ville. La première réalisation : la colorisation des façades de la rue de la Poterne par Bruno Dufour Coppolani.

L’idée d’une mise en couleur du centre ville a pris de l’ampleur lorsque, en 2004, l’artiste peintre Bruno Dufour-Coppolani a fait, du haut des remparts, des projections en couleur sur la rue Torteron, en bas de la ville. "indique le Maire de Saint Lô. La rue a ainsi retrouvé, le temps d’une soirée, ses enseignes commerciales et ses façades disparues. C’était frappant et émouvant, mais le jour suivant a réservé d’autres surprises : "Nous avons montré ce que pourrait devenir la ville si on laissait les gens taguer, si on laissait la végétation régner, si on construisait des maisons en métal ou en Lego, etc. L’idée était de sensibiliser les gens à la couleur. Ce spectacle aura peut-être eu un effet déclencheur, d’éveil de la population, pour une ville que l’on dit “grise” mais qui en fait est pleine d’imagination". L’idée d’une mise en couleur de la ville fait son chemin. Elle prendra la forme d’une opération-pilote rue de la Poterne, qui longe les remparts de Saint-Lô. C’est une rue qui s’était dégradée au fil du temps, et les propriétaires concernés (une trentaine) n’avaient guère envie de consacrer de l’argent à leur immeuble. L’idée de la mairie est de faire en sorte que ce soit une opération d’ensemble ; il faut donc rénover toutes les façades dans la foulée. La chose se complique quand on explique aux propriétaires que la couleur de leur maison doit s’intégrer dans un projet global, pour respecter le rythme et l’harmonie voulus par l’artiste. Aussi Bruno Dufour-Coppolani et Éric Lasseron, directeur de l’urbanisme à la Ville de Saint-Lô et à la Communauté de communes, entreprennent de rencontrer tous les propriétaires pour leur présenter le projet. Et presque tous se laissent convaincre (une large prise en compte des coûts de l’opération par la Ville les y a aidés). Bruno Dufour-Coppolani commence par "redresser" les bâtiments sur le papier pour avoir une vue d’ensemble de la rue, puis il repère les effets d’architecture, c’est-à-dire les balcons et les loggias (balcons rentrants). Et il s’aperçoit que la rue est construite selon des rythmes très précis, avec un immeuble central qui donne la symétrie à l’ensemble. "C’est en fait un jeu de cubes, cubes rentrants (loggias) et cubes sortants (balcons). Ces volumes, très simples, très géométriques, nous renvoient à l’esprit du Bauhaus."

Pour trouver les couleurs qui conviennent, l’artiste étudie les fragments de schiste présents dans les soubassements des immeubles de Saint-Lô. Il y trouve des ocres, des verts, des mauves, des bleus... "Les architectes de la reconstruction ont fait les soubassements en schiste, la pierre locale. Ensuite ils ont construit en parpaings de ciment recouverts de projeté de ciment. Cela permettait une reconstruction très rapide avec des matériaux assez bon marché. "Les couleurs que j’ai obtenues en étudiant le schiste étaient très sourdes, et auraient donné un ensemble assez terne. Je les ai rendues plus chaleureuses et nous avons créé un nuancier avec une marque de peinture. C’est ce projet final que j’ai transmis aux peintres. L’ensemble de la rue a retrouvé une vraie noblesse et l’on s’aperçoit de sa qualité architecturale." Toutes les réactions émanant de la population sont d’ailleurs positives. Comme pour toutes les autres réalisations urbaines, la population a été consultée à chaque étape. Quatre projets de colorisation ont été proposés aux Saint-Lois, certains aux tonalités pastel, d’autres offrant des couleurs plus soutenues. C’est étonnant mais les Saint-Lois ont plébiscité les couleurs soutenues, celles même qui font chanter maintenant la rue de la Poterne. http://info.normandie-magazine.fr/?ART_ID=30453

BAYEUX INVITE VANLUC POUR UN HAPPENING D’ART CONTEMPORAIN

Sous les pavés, la prairie, l’artiste Vanluc réinvente sans cesse le même motif, un des symboles de la Normandie : la vache. Il achèvera la création de ces vaches de métal devant le public.

http://www.vanluc.com/00_home/accueil.html

ET AUSSI, TOUTE LA JOURNEE, DEAMBULATION MUSICALE DANS LA VILLE DE LA BANDAS AVEC LA BANDAJOJO, 8 MUSICIENS, UNE FANFARE TOUT TERRAIN GRACE A LA JOJOMOBILE.

Faire de nouvelles rencontres en Normandie