Jenifer + ALFA Rococo en concert le 7 avril au Bikini

Envie d'assister à un concert de Jenifer à Toulouse et de passer une soirée avec d'autres célibataires ? Inscrivez-vous sur meetinggame.fr pour rencontrer d'autres personnes qui elles-aussi souhaitent assister à ce concert.

Jenifer au Bikini

"Appelle-moi Jen " : si vous rencontrez Jenifer, c’est peut-être la première chose qu’elle vous dira. D'abord, parce qu'elle préfère. Mais surtout, parce qu'elle tient à ce qu’on l’envisage telle qu’elle est, bien au-delà de la fille dans les magazines : une interprête habitée par la musique depuis toute petite, à qui le succès n’a jamais fait perdre le goût du travail acharné.

Une interprète qui a toujours cherché à offrir une nouvelle facette d’elle-même, plutôt que de s’installer dans une image confortable. Une artiste dont le talent n’a jamais étouffé la curiosité, l'envie d'explorer des univers différents. Une jeune femme de 28 ans avec ses joies, ses peines, ses doutes et ses colères. Son quatrième album sera plus électro, histoire d’explorer un univers encore inconnu pour elle. Première étape : réunir une équipe de compositeurs, tous issus de la nouvelle scène pop française, dont Siméo, Chat et Florent Lyonnet du groupe Jamaica (qui signeront ensemble le single Je Danse), le Belge Coco Royal, Feed (aux manettes du premier album de Sliimy), ou encore Pierre Guimard (producteur du duo indie français Lily Wood and the Prick).

Jenifer part en séminaire avec certains d'entre eux pendant quinze jours en Corse, dans une maison qu’ils partagent tous ensemble. L’ambiance est idéale : studieuse, ludique, intensément créative. Pendant qu’ils composent chacun dans leur chambre, Jenifer leur rend visite, essaie une mélodie, encourage les bonnes idées, en reprécise certaines. Forgé par ces rencontres, l’album prend vite forme. Une fois les maquettes terminées, Pierre Guimard et Pierrick Denin (membre du groupe rock Adam Kesher, collaborateur de Phoenix, Cassius ou Fortune, et heureux hasard, ingénieur du son assistant sur le premier album de Jenifer) apportent leur touche finale à la réalisation.

Plus curieuse que jamais, désireuse de bousculer un peu ses habitudes, Jenifer expérimente, cherche différents sons, teste de nouveaux instruments... Et le résultat, finalisé en un mois et demi à peine, est surprenant. De « Je Danse », le très groovy premier single de l’album, au funky « Pas que ça à faire », le quatrième album de Jenifer est un concentré d’énergie, boosté aux synthés vintage et résolument tourné vers les dancefloor.

Un univers électronique à la française (on pense aussi bien à la French Touch qu’au Daho des années 80) qui n’a rien perdu en authenticité. Tant mieux s’il reste quelques minuscules imperfections : ce sont elles qui donnent à l’album son charme organique et « live » auquel Jenifer tenait particulièrement. Une nouvelle facette de l’artiste à découvrir en live sur la scène du Bikini !

Pour en savoir + sur le Bikini et ce concert : www.lebikini.com

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire